Revue technique automobile Peugeot 807 et Citroën C8: Dépollution

Revue technique automobile Peugeot 807 et Citroën C8 / Moteur Diesel / Données techniques / Dépollution

SYSTEME FILTRE À PARTICULES (FAP)

Description du système FAP (figure 1-5)

Le système Filtre À Particules (FAPI se décompose en trois parties :

  •  Un support filtrant (le FAPI en carbure de silicium associé à un précatalyseur situé en amont et de différents capteurs (2 capteurs de pression, un placé en amont et un autre en aval et d'une sonde de température).
  •  Un programme de commande et de contrôle intégré dans le calculateur de gestion moteur qui pilote suivant les informations reçues par les divers capteurs et sondes la régénération du filtre à particules. Celui-ci assure aussi l'autodiagnostic du système.
  •  Un système d'additivation du carburant, qui injecte directement dans le réservoir de combustible, à chaque plein, les quantités appropriées d'additif à base de cérine.

Le but du système FAP est de réduire les émissions de particules rejetées dans l'atmosphère (par exemple les fumées noires émises en phase de pleine charge ou en phase de fonctionnements transitoires). Le FAP est monté sur la ligne d'échappement et piège les particules au passage des gaz d'échappement. En cours de fonctionnement, les particules sont accumulées et entraîne donc un colmatage progressif du filtre. Afin de ne pas détruire le filtre, celui-ci doit subir une phase de "régénération".

Principe de régénération du filtre à particules

La régénération du filtre est pilotée par le calculateur de gestion moteur en fonction de l'information transmise par un capteur de pression qui suit l'état, en permanence, du colmatage du filtre.

La régénération consiste à brûler périodiquement, tous les 400 à 500 km, les particules accumulées dans le filtre à particules. Celles-ci, composées principalement de carbone et d'hydrocarbures, brûlent en présence d'oxygène à une température de 550C.

Le calculateur de gestion moteur déclenche une injection supplémentaire pour porter la température des gaz d'échappement d'une température initiale de 150C (en circulation urbaine) à 450C à l'entrée du catalyseur.

L'augmentation de température s'effectue en 2 temps :

  •  une post-injection, après le PMH, crée une postcombustion dans le cylindre et entraîne une élévation de la température de 200 à 250C.
  •  une postcombustion complémentaire générée par un précatalyseur situé en amont du filtre à particules, traite les hydrocarbures imbrûlés (HC) issus de la post-injection. La température s'élève encore de 100C afin d'atteindre le seuil de combustion de 550C.

Figure 1-5
Figure 1-5

  1. Réservoir à combustible
  2.  Tuyaux de combustible
  3. Injecteur d'additif
  4. Réservoir d'additif
  5. Calculateur FAP
  6.  Calculateur de gestion moteur
  7. Pot catalytique
  8. Filtre à particules
  9. Capteur température en aval du pot catalytique
  10. Capteur température en amont du pot catalytique

Pour atteindre le seuil de régénération, le carburant est additivé par de l'Eolys (solution à base de cérine) qui abaisse la température naturelle de combustion des particules à 450C.

FILTRE A PARTICULES

Il est placé en aval du turbocompresseur.

Le filtre est une structure poreuse, en carbure de silicium, constitué de deux canaux qui piège les particules au passage des gaz d'échappement. Il se caractérise par une très grande efficacité en filtration et une grande rétention des particules.

RÉSERVOIR D'ADDITIF DE COMBUSTIBLE

Réservoir en polyéthylène, fixé sous la caisse, devant l'essieu arrière, à gauche du réservoir de combustible. Celui-ci intègre une pompe d'alimentation-jauge.

Valeur de pression à la pompe : 3 +- 0,5 bars.

Marque de la pompe : Marwal.

Capacité : 5 litres.

INJECTEUR D'ADDITIF DE COMBUSTIBLE

Injecteur électromagnétique placé sur le réservoir de combustible. Il est commandé par le calculateur d'additif par la mise à la masse de celui-ci en la borne 8.

Marque : Marwal.

CALCULATEUR D'ADDITIF DE COMBUSTIBLE

Calculateur électronique à 16 bornes (repérées de 1 à 16), située à droite dans l'habitacle à côté du calculateur habitacle.

Il gère en fonction des signaux émis par les sondes et capteurs ainsi que les informations indiquées par le réseau multiplexé : le débit d'additif à injecter et la durée d'injection.

Affectation des bornes du calculateur d'additif de combustible

Implantation des différents composants du système de gestion moteur dans le

    Gestion moteur
    Dispositif de gestion moteur avec injection directe à haute pression de type "Common Rail" commandé électroniquement par un calculateur. Afin d'optimiser le fonctionnement du mo ...

    Implantation des différents composants du système de gestion moteur dans le compartiment moteur
    Calculateur de gestion moteur légalement calculateur de transmission automatique si équipél Débitmétre d'air  Relais de motoventilateur   ...

    D'autres materiaux:

    Ingrédients
    HUILE DE TRANSMISSION AUTOMATIQUE Capacité : 1,5 litre (après dépose du carter du bloc hydraulique).  4 litres (après vidange).  4,5 litres (après vidange et échange du bloc hydraulique).  5 litres (après vidange et éc ...

    Bienvenue
    Nous attirons votre attention sur le point suivant : la pose d'un équipement ou d'un accessoire électrique non référencé par Automobiles PEUGEOT, peut entraîner une panne du système électronique de votre véhicule. Nous vous remercio ...

    Le signal de détresse
    Appuyez sur le bouton, les feux indicateurs de direction clignotent. Il peut fonctionner contact coupé. L'allumage automatique des feux de détresse Équipement conditionné suivant la destination : lors d'un freinage d'urgence, en fonction de la décé ...

    Categorie