Revue technique automobile Peugeot 807 et Citroën C8: Gestion de la transmission automatique

Revue technique automobile Peugeot 807 et Citroën C8 / Transmission automatique AL4 / Donnees techniques / Gestion de la transmission automatique

CALCULATEUR

Le calculateur de transmission automatique est en liaison permanente avec le calculateur de gestion moteur et les boîtiers de servitude via le réseau multiplexé.

Il commande les différentes électrovannes à partir d'informations délivrées par des capteurs reliés directement à celui-ci et des informations délivrées par le calculateur de gestion moteur.

Il utilise comme principales informations : le régime de la turbine (régime d'entrée), le régime de sortie, la température et la pression de l'huile de la transmission, le signal du contacteur de feux de stop, la position du contacteur multifonction, puis par le biais du calculateur de gestion moteur, le régime moteur, la position de l'accélérateur et la température du circuit de refroidissement, et enfin par le réseau multiplexé et la sélection du conducteur. Le calculateur est fixé, à gauche dans le compartiment moteur, à proximité du bloc hydraulique ABS. Il possède un connecteur double à 56 voies. Le calculateur fonctionne suivant une logique floue, c'est à dire en prenant en compte tous les états intermédiaires entre deux états principaux (0-1 en logique binaire). Cela permet un fonctionnement asservi au conducteur, aux caractéristiques moteurs et aux conditions de circulation (résistance au roulement) afin d'optimiser les changements de rapports. En cas de défaillance d'un actionneur ou d'un capteur, le calculateur peut, suivant l'anomalie, faire fonctionner la transmission automatique en mode dégradé. Le calculateur comporte une fonction de surveillance de ses périphériques qui mémorise les anomalies de fonctionnement éventuelles. La lecture de cette mémoire peut se faire à l'aide d'un appareil de diagnostic approprié, en se branchant sur la prise de diagnostic. Le calculateur dispose d'un programme permettant de déterminer l'usure de l'huile pour une durée de 6 000 heures de fonctionnement à une température inférieure a 95C. Lorsque le compteur est saturé, le calculateur informe le conducteur par clignotement. Dans ce cas, après avoir remplacé l'huile, il est nécessaire de réinitialiser le compteur à zéro, ce qui nécessite l'emploi d'un appareil de diagnostic approprié. Le remplacement du calculateur nécessite également l'emploi d'un appareil de diagnostic approprié, afin de réaparreiller le calculateur avec les différents éléments de la gestion de transmission, et l'équipement électrique du véhicule. Il est également impératif d'interroger la mémoire du compteur d'usure d'huile de l'ancien calculateur, et de reporter le décompte dans le nouveau.

Figure 3b-1
Figure 3b-1

Affectation des bornes du calculateur (figure 3b-1)

ELECTROVANNES

ELECTROVANNES

Les électrovannes sont intégrées au bloc hydraulique et sont de 2 types.

Les premières, au nombre de 6, sont du type tout ou rien et permettent le passage des vitesses. Les secondes, au nombre de 2, dont l'une commande l'embrayage de prise directe du convertisseur et l'autre régule la pression d'huile.

Elles sont toutes, commandées par le calculateur.

Résistance des électrovannes de passage : 40 Ω.

Résistance des électrovannes de modulation et de pontage : 1,5 Ω.

CAPTEUR DE REGIME DE TURBINE

Capteur constitué inductif, générant une tension alternative dont la fréquence et l'amplitude varient avec la vitesse.

Il est situé en regard d'une cible d'impulsion solidaire de la cloche de l'arbre d'entrée en liaison avec la turbine du convertisseur, il fournit au calculateur l'image électrique de la vitesse d'entrée de la transmission automatique.

Cette information permet au calculateur de déterminer le glissement du convertisseur de couple (différence de régime entre le moteur et la turbine) et d'autoriser le passage d'un rapport.

Résistance (mesurée aux bornes D1 et D2 du capteur) : 300 Ω.

CAPTEUR DE TEMPERATURE D'HUILE DE TRANSMISSION

Thermistance à coefficient de température négatif (CTN) dont la résistance interne diminue proportionnellement avec l'accroissement de la température d'huile de la transmission.

Résistance (mesurée aux bornes B1 et B4 du capteur) :

  •  2 500 Ω à 20C.
  •  1 300 Ω à 40C.
  •  300 Ω à 80C.

CAPTEUR DE PRESSION D'HUILE

Il est situé sous la transmission automatique et est constitué de jauges de contrainte se déformant sous la pression d'huile, et générant ainsi une tension comprise entre 0 et 5 volts. À partir de cette information, le calculateur corrige la valeur de la pression principale par rapport à la valeur de consigne. Cette correction de pression est effectuée par l'intermédiaire de l'électrovanne de modulation de pression principale. Il est alimenté par le calculateur.

Résistance (mesurée aux bornes C1 et C3 du capteur ou entre les bornes 24 et 25 du calculateur) : 20 kΩ.

ÉLECTROAIMANT DE VERROUILLAGE DU LEVIER DE SÉLECTION

Electroaimant intégré à la console du levier de sélection, qu'il bloque en position "P" ou "N". À la mise du contact, il empêche d'engager un rapport tant que le calculateur n'a pas reçu l'information pédale de frein actionnée.

Résistance (mesurée aux bornes B1 et B2 du connecteur de l'électroaimant) : 40 Ω.

CONTACTEUR MULTIFONCTION

Il est monté sur le dessus de la transmission. Il est entraîné par le levier de sélection via l'axe de sélection et assure : la gestion des rapports imposés, l'affichage au combiné d'instruments de la position du levier, l'interdiction de démarrage (par commande du relais de blocage du levier de sélection) et l'allumage des feux de recul.

CONTACTEUR DE FEUX DE STOP

Il est situé sur le pédalier. Contacteur normalement fermé, il informe le calculateur d'une action sur la pédale de frein. Cette information est nécessaire afin de provoquer le rétrogradage d'un rapport, de déverrouiller le levier de sélection et de stopper l'avancement du véhicule (consigne de ralenti).

    Donnees techniques
    Transmission automatique autoadaptative gérée électroniquement à 4 rapports avant et une marche arrière, disposée en bout du moteur, côté gauch ...

    Schéma électrique de gestion de la transmission automatique
    BB00 : Batterie. BM34 : Boîte à fusibles compartiment moteur (platine à 34 fusibles). BSI1 : Boitier de servitude intelligent habitacle. CA00 : Contacteur à clé. ...

    D'autres materiaux:

    Fusibles compartiment batterie
    Boîte à fusibles Les fusibles sont situés dans le compartiment batterie, logé sous le plancher devant le siège côté droit :  déclipez le couvercle. Après intervention, refermez très soigneusement le couvercle. ...

    Lève-vitres électriques
    Commande de lève-vitre électrique conducteur.  Commande de lève-vitre électrique passager.  Commande de lève-vitre électrique arrière droit. Commande de lève-vitre électrique arrière gauche.   ...

    Données techniques
    Carrosserie monocoque autoporteuse en tôle d'acier emboutie et soudée électroniquement par points. Type : monospace à 2 portes avant, 2 portes arrière latérales coulissantes et 1 hayon. Nombre de place : 5 , 6 , 7 ou 8 (selon le nombre et la dispositi ...

    Categorie